QUAND ON CRÉE, ON PERD LA NOTION DES CHOSES.

MICHEL TREMBLAY - Des nouvelles d'Édouard

Qui suis-je?

Ma photo
Comme je ne le sais pas vraiment moi-même on va essayer de le découvrir ensemble d'accord? Okidou...

Mes truCs de SCRAP...

ART-spire

ModCloth

ETSY



_________________

Un GROS merci...

... à VALORIE WIBBENS Designs pour les trucs ScrapDigi qui ont servis à créer ma bannière et backround de Blog.















___________________

The TRANSLATOR

jeudi 8 juillet 2010

Projet 104 photos, no.46



Vous allez m'excuser si je manque d'originalité cette semaine dans mes post mais, comme dit si bien FLO qui me visite si souvent sur la blogosphère, je suis dans le frigo !

Non mais sérieux c'est toute où pas pantoute ... 'Y fait tu assez chaud !!!!

Bon fini le chialage... on s'plaint l'été... on s'plaint l'hiver... c'est mou, ça pue...on s'plaint tout l'temps...
HAHAHA

Ce matin, no.46, LIBERTÉ.

Là vous regarder ma photo et vous vous dites: ''ISSH...'a l'a fetcher loin celle-là!''

Je vous répond qu'en effet mais je vous explique de quoi y'en r'tourne.


Dans ma photo, pour moi, on y voit deux dimensions de liberté.

Premièrement la vigne qui couvre, murs et clotûres. Elle poussent où elle veux cette vigne et y'a pas personne pour se mettre dans ses jambes, personne pour l'arrêter ou se foutre devant elle. La clotûre ne lui appartient pas ? Pas grâve, 'a s'en torche. C'est là qu'elle décide de pousser et c'est là qu'elle pousse. Vivant de presque rien, eau et soleil, le tout ajoute encore plus au sentiment de liberté qui s'en dégage. Le mur est à elle. Point final. Elle fait sa place dans la ville en faisant fit des conventions et des quand dira-t-on... Quelqu'un décide de lui ''couper l'herbe sous l'pied'' ? Elle était en train de pousser à gauche ? Pas d`trouble ! 'Y reste toujours la droite.

La nature m'a toujours facsinée.

Je dirais même que pour rajouter à son arrogance, lorsqu`elle disparaît l'hiver venu, elle se repointe au même endroit au printemps ! Pourquoi pas après tout, elle est libre de faire sa place ou bon lui semble non?... C'est elle qui décide.


La deuxième dimension de liberté à ma photo viens de l'oeuvre peinte qui recouvre la porte du garage. Chaque fois que je prend un nouveau tournant quand je me promène au centre-ville, je suis à l'affut de ces oeuvres d'art spectaculaire. Pour moi y'a pas autre choses à y voir que quelqu'un qui se mourait de faire voir au monde entier le bonheur ou le désarois qui l'habitait au moment du premier coup de pinceau. Ces artistes se libérent l'esprit, l'espace de quelques jours, on assez confiance en leurs talents et en eux même pour s'afficher... Ça aussi c'est la LIBERTÉ...

La liberté d'expression... le pouvoir de faire sa place...laisser sa marque.


Bon j'vous laisse, j'ai une date avec Matante Fan et Monon'c Potsicle !

N'oublier pas le conseil de Jeannot Prudent... SVP, buvez prudement ! (ou c'étais tu nager prudement... ? Ou p't'être 'ben ''Soyez prudent si vous nager en buvant ?... Sait pu ! Ben oui, ben oui ... J'arrive Monon'c Potsicle !!!! sigh... 'menute !)

2 commentaires:

  1. Effectivement tu es allée un peu loin mais avec les explications, c'est numéro un!!! Je commence tellement bien ma journée en te lisant, je sens qu'aujourd'hui je serai un peu plus libre que d'habitude!

    Sandrine étant petite me disait qu'elle adorait les maisons en feuilles!!! Avant que je comprenne que c'était de la vigne dont elle parlait...
    C'tu cute!!!! Elle a déjà un penchant pour la liberté!

    Pour ton conseil à la Jeanno, je suis maintenant toute mêlée pis j'ai même pas bu!!!

    bonne journée,

    Val xox

    RépondreSupprimer
  2. Ta photo est à tomber... Sans parler de toutes tes petites phrases qui suivent à la queueleueleu...
    Hep, tu le connais bien... Hic... Jeannot Prudent... Hic...
    NB : Qu'est-ce qu'il fait bon dans le frigo !

    RépondreSupprimer